BIO

C’est à l’âge de 6 ans que Thomas débute la musique, d’abord avec la percussion classique puis avec la trompette lors de son cursus Classe à Horaires Aménagés Musique dans la ville de Vienne (Isère). Influencé par les écoutes de son entourage et la proximité du festival de Jazz international qui a lieu tous les ans dans la ville où il grandit, il s’initie au Jazz dès l’âge de 12 ans.

Après l’obtention du Baccalauréat, Thomas intègre le Conservatoire à Rayonnement Régionale de Chambéry en 2004 dans la classe de Pierre Drevet. C’est à Chambéry que nait son goût pour la composition et l’arrangement. Il obtient son DEM en 2011. Parallèlement au CRR, Thomas se construit une activité musicale à la fois riche et variée. Il co-crée le groupe de Jazz/Hip-Hop Dialect-Music dans lequel il a l’occasion de développer un véritable projet et ainsi jouer à travers toute la France sur des scènes nationales, et le réseau des SMAC plus particulièrement (1ère Partie de Fred Wesley au New Morning, 1ère partie de Public Ennemy au Transbordeur à Lyon, Jazz mix de Jazz à Vienne, Nancy Jazz Pulsation, 1ere partie d’Hocus Pocus à Mulhouse mais aussi à Francheville, Festival Jacques Brel à St Pierre de Chartreuse en 1ere partie de Sinsemilia, Opéra de Lyon…) Avec ce groupe il obtient une mention spéciale au tremplin  «Suivez le Jazz» en 2007. Dialect-music a 2 albums à son actif: «La spéciale» et «Parlez-vous Dialect» avec en guest exceptionnel, une icône du Jazz-Soul américain Roy Ayers. Dans cette formation il développe son jeu à l’aide d’effets. Cette couleur apporte un espace de liberté autrement plus intéressant et il ne la quittera plus durant son parcours.

En 2007, Thomas est sélectionné parmi les meilleurs «jeunes» musiciens Rhône Alpins pour jouer dans le Jeune Peuple Orchestr’Alpes dirigé par Christophe Monniot (orchestre soutenu par l’association Rhône Alpes Jazz), il y fait ses premières armes avec les musiques improvisées. Il intègre aussi le surprenant orchestre du Very Big Toubifri Orchestra (spectacle musicale et déambulatoire) dirigé par Greg Gensse (représentation au FIMU à Belfort, mais également à Lyon, Villefranche/Saône…). Ces deux expériences ont un grand impact dans la personnalité de Thomas.

En 2007, après le remplacement de Guillaume Poncelet sur un concert à Pékin, il fait un bout de chemin (jusqu’en 2011) avec le groupe electro/soul Electro Deluxe. Avec ce groupe il a l’occasion de faire de belles tournées et concerts (Chine, Lituanie, Inde, France).  Aujourd’hui encore il garde un lien avec les membres du groupe et effectue quelques remplacements.

Enfin il enregistre l’album « Système D » avec la formation de jazz-funk du guitariste Riad Klaï avec lequel ils font la 1ere partie de George Benson au festival de Jazz de Sète en 2011.

En 2009 Thomas intègre le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris dans la classe de Jazz et Musiques Improvisées dirigé par Riccardo Del Fra. Il travaille aux côtés de Hervé Sellin, François Théberge, Glen Ferris, Dré Pallmaerts, Pierre De Bethmann, Patrick Moutal, et Vincent Lê Quang, Claude Egéa, Nicolas Folmer, Stéphane Belmondo. Il aura aussi l’occasion de croiser et apprécier certaines rencontres notamment celles de Christian Vander et Magma, Fred Hersch, Tim Berne, Ralph Alessi, Gil Goldstein,  Anders Jormin, Mike Gibbs, Jim Mc Neely et enfin Vince Mendoza. Thomas développe son goût pour l’écriture, la composition et l’arrangement. Durant son parcours il est régulièrement sollicité dans l’écriture pour Big Band (formation avec laquelle il passe son récital de fin de Master) pour orchestre symphonique, mais également quintet de jazz plus quatuor à corde et diverses grosses formations. Empreint de son parcours dans différents style de musiques Thomas intègre au maximum, des influences venant des musiques actuelles mais aussi des musiques improvisées. Des artistes comme Radiohead, D’Angelo, Bjork, Meshell Ndegeocello, Trixie Whitley, Brian Blade and the Fellowship mais également John Hollenbeck, Kenny Wheeler, Maria Schneider, Darcy James Argue vont constituer pour lui une grande source d’inspiration.

En 2012 Thomas obtient une bourse Erasmus et part à Bruxelles travailler avec Diederik Wissels, Kris Defoort et Carlo Nardozza. Il côtoie ainsi la scène Européenne en Belgique mais aussi aux Pays-Bas. Thomas sort diplômé d’un Master en 2013.

Depuis 2011, voyageant régulièrement à Bruxelles, Thomas fonde avec la chanteuse Emily Allison leur propre quintet de jazz moderne. Ce groupe s’appelle LIFT ils enregistrent leur 1er album en Juillet 2012 au Studio de Meudon avec leurs propres compositions et arrangements. Ils invitent également de talentueux musiciens comme David Linx, Christophe Panzani et Sandrine Marchetti.  Avec LIFT, ils remportent lors de leur tout premier concert le tremplin Young Talent du Bruxelles Jazz Marathon en 2011 et sortent lauréat du concours international de Jazz Vocal de Crest en 2012. Ils ont aussi l’occasion de faire de belles scènes européennes (Jamboree Jazz Club de Barcelone, Jazz à Vienne, festival «Like a Jazz Machine» à Dudelange et Abbaye de Neümunster au Luxembourg, Bruxelles Jazz Marathon, Sounds Jazz Club, Jazz Station à Bruxelles…) Dans cette formation Thomas joue exclusivement du bugle, autre lien fort qu’il développe avec cet instrument durant tout son parcours.

Aujourd’hui en plus de son propre groupe, Thomas est trompettiste du Brussels Youth Jazz Orchestra, où il travaille notamment avec Michel Herr, Klas Linquist, Johan Plomb, John Ruocco et  parcours la flandre et les pays-bas pour y donner quelques concerts, aujourd’hui cet orchestre continue son aventure son un intitulé différent le Bravo Big Band. Il est membre également du Loïs Le Van sextet avec lequel ils enregistrent un disque en janvier 2013. Thomas écrit pour l’occasion 2 arrangements qui figurent sur le disque « The Other Side ». Il est également sollicité pour écrire des arrangements de chansons françaises pour le sextet vocal Ego System. En Belgique Thomas collabore entre autre avec le Jazz Station Big Band mais aussi le Bruxelles Jazz Orchestra. Il crée également sont propre nonet le Nonetum Pop Orchestra ou il arrange des chansons de pop!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s